Prévoir le futur des services financiers en Europe ? Beaucoup en rêvent. Mais les incertitudes sont nombreuses : rivalité économique USA-Chine, Brexit, politique de la FED...

Les Suisses ont un intérêt particulier à évaluer les négociations entre la Grande-Bretagne et l’Union européenne : ce que celle-ci n’accordera pas aux Anglais ne sera pas non plus accordé à la Suisse.

Tout point de vue sur cet avenir est donc le bienvenu à entendre. De là, l’intérêt pour la conférence, initiée par economiesuisse, de M. Bernhard Hodler. Après des premières armes à l’UBS et au Credit Suisse, celui-ci a rejoint le groupe Julius Bär en 1998 où il a occupé le poste de Chief Risk Officer, avant d’en devenir le CEO en 2017.

Les origines de la Banque Julius Bär, basée à Zurich, remontent aux années 1890 lorsque trois banquiers se sont associé; aujourd’hui, elle est la principale banque suisse de gestion de titres. L’acquisition du réseau de gestion de fortune, hors Etats-Unis, de Merrill Lynch en 2012, a renforcé sa présence dans quelque 35 pays et places financières. Et les actifs sous gestion dépassent les 400 milliards de CHF.

M. B. Hodler confirme que Julius Baer continuera à ne faire que de la gestion de fortune, ce qui fait sa force et offre l’avantage de pouvoir proposer la palette la plus large de produits et services dans ce secteur, y compris les produits structurés et autres services personnalisés. Une gestion prospective, mais prudente, fait partie de la politique de la maison et en est sa marque de fabrique, en Europe autant qu’en Asie.

Une des clefs du succès futur suggère M. B. Hodler, c’est, tout en devant être capable de concurrencer les acteurs locaux, de réussir à s’affirmer dans un environnement concurrentiel globalisé.
Pour ce faire, il importe notamment que, prise entre les Etats-Unis et la Chine, l’Europe soit unie et forte et dispose d’un système financier stable.
La Banque Julius Bär veut se montrer un partenaire solide pour l’Union européenne.

On s’en doute, les questions d’ordre stratégique, financier ou juridique ont prolongé la conférence.
 

Raclette Party à l’occasion du match de foot Suisse – Danemark

mardi 26 mars 2019

à 19 heures 30 à la Mission de la Suisse auprès de l’UE / Ambassade de Suisse à Bruxelles

réservé aux membres - Le nombre de place est limité  
S'inscrire