Chaque nouvel Ambassadeur se voit invité à venir s’exprimer devant les membres de la Chambre.

Lors d’un dîner à l’Hôtel Royal de Luxembourg, Monsieur Christian Fotsch a choisi pour son exposé un sujet évident...et pourtant rarement abordé : son rôle d’Ambassadeur dans deux pays que tout oppose : le Bangladesh et le Grand-Duché de Luxembourg.

Ce sont de fait deux mondes vraiment différents : le Bangladesh fait la une pour sa main d’oeuvre bon marché quand un immeuble-atelier s’effondre, entraînant la mort de centaines de personnes, quand le monde découvre ainsi les conditions de travail déplorables qui y ont appliquées. Il fait à nouveau l’objet d’une triste actualité et d’une attention internationale avec la venue de 600.000 réfugiés Rohinga s’exilant de la Birmanie voisine. 600.000 personnes, c’est autant que toute la population luxembourgeoise !

Le Luxembourg, pays de services financiers, est à l’autre bout de l’échelle en termes de développement et de PIB par habitant. Il présente aussi beaucoup de similitudes avec la Suisse et, ce qui plaît à ceux qui verraient bien la Suisse adhérer, a un poids politique au sein de l’Union européenne plus élevé que ne le justifie sa taille.

La taille de l’ambassade, elle, est inversement proportionnelle à la taille du pays hôte. L’ambassade à Dakha compte une quarantaine de personnes, dont la plupart sont affectées à la coopération au développement, laquelle dispose d’un budget dédié de 25 millions de CHF.

L’Ambassadeur profite de l’opportunité qui lui est donnée pour rappeler quels sont les axes choisis par la Confédération en matière de politique étrangère pour les années 2016-2019.

L’entretien et le développement équilibré des relations avec l’Union européenne reste prioritaire, tandis que l’importance des relations de la Suisse avec les principaux pays dans le monde justifie que la Confédération dispose de 120 ambassades, un chiffre très élevé. Le troisième axe consiste en une politique active de paix et de sécurité. La sécurité ? Là aussi, la différence est grande entre le Bangladesh, où un garde du corps s’impose, et le Luxembourg.

Mais l’Ambassadeur Christian Fotsch insiste sur le fait que la mission reste la même : représenter la Suisse, dans toutes ses dimensions politiques, économiques, humanitaires.

Bienvenue au Luxembourg, Monsieur l’Ambassadeur.

Raclette Party à l’occasion du match de foot Suisse – Danemark

mardi 26 mars 2019

à 19 heures 30 à la Mission de la Suisse auprès de l’UE / Ambassade de Suisse à Bruxelles

réservé aux membres - Le nombre de place est limité  
S'inscrire